La ferme

Notre ferme est groupée sur une petite surface de prés et de champs qui entoure le hameau de la Basse Bouëxière. En 1912 c’était une « belle » ferme d’une douzaine d’hectares. Jusqu’en 1993, c’était une exploitation traditionnelle bretonne avec des vaches et des cochons, restée à échelle humaine. Les agriculteurs en place ont dû vendre leurs terres d’une part, la maison avec 2 hectares d’autre part. Lorsque nous avons acheté en 1996, ces terres entourant la maison étaient en friche ou bien cultivées par un voisin. Nous y avons alors implanté plusieurs productions agricoles sans intention d’en faire un métier. D’abord un grand jardin (juste à côté du gîte) pour notre consommation familiale. Ensuite un verger pour recréer un peu de ces prés-vergers qui caractérisaient le paysage breton en 1950. Enfin, pour pâturer sous le verger et dans les prés autour du hameau, une petite troupe de brebis Solognotes.

L’installation à titre professionnel en 2013

Lorsque Corinne s’est installée comme agricultrice elle a simplement créé un petit champ de maraîchage dans un pré, en développant la production de légumes. Au lieu de vendre les pommes en gros, Yvon s’est intéressé à la fabrication de jus de pommes. Et nous avons proposé à la vente diverses autres ressources liées à notre petit paradis : les noix du noyer, les mûres des ronciers, les brins d’osier des saules têtards… La ferme est donc une micro-ferme de moins de 2ha, mais elle est riche de diversité, conduite en agriculture biologique (labellisation en cours) et tournée vers la vente directe. Depuis 2018, les activités d’accueil en gîte ou en chambre d’hôtes font bénéficier nos hôtes du cadre champêtre ainsi que des produits. Il est possible d’en acheter pour cuisiner au gîte, d’en déguster en table d’hôtes, d’emporter du jus de pommes ou des confitures…

La commande en ligne des fruits et légumes de la ferme

Chaque semaine, Corinne propose donc des produits de saison issus de son jardin et cultivés sans engrais ni pesticides de synthèse (labellisation bio en cours). La ferme est également labellisée « produits paysans ». Pour devenir client-e des fruits et légumes Terre Compagne il suffit de le demander par mél à Corinne : [email protected] (en donnant votre numéro de tél portable, c’est utile pour la délivrance des paniers). Ensuite, par l’intermédiaire de Cyberlégume, un interface en ligne élaboré par notre fils Renan, la liste des produits disponibles pour la semaine apparaît. Chacun choisit ce qui lui convient, sans engagement, et le panier des produits choisis est préparé pour le rendez-vous prévu. Il est possible de prendre son panier à la ferme (une ou deux fois par semaine selon la saison) ou à Rennes (quartier Villejean, une semaine sur deux).

L’accueil de woofeur-e-s

Comme toutes les fermes en agriculture biologique, nous pouvons accueillir des wwoofeur-e-s. Le Wwoof (World wide opportunities on organic farms) est une organisation mondiale qui permet à des personnes de venir « au pair » (logées et nourries) participer à la vie et au travail de la ferme. Corinne a pu ainsi partager de bons moments avec des jeunes et des moins jeunes du Liban, de Bretagne, du Kansas, du Japon, de Pologne, d’Allemagne, du Dakota du Sud, du Québec, de Grèce, de Suisse, de Paris… Nous n’accueillons que des wwoofeur-e-s inscrit-e-s sur le site de Wwoof France (voir notre page en ligne).

La production maraîchère

Produire des légumes est une aventure et un combat au quotidien. En agriculture biologique (notre page sur le site de l’Agence bio), protéger les plantes contre les pucerons, le mildiou et autres mouches de la carotte n’est pas facile. Et dans nos sols limoneux, l’excès comme le manque d’eau rendent la préparation du terrain délicate. Malgré tout, Corinne arrive à produire plein de légumes différents entre le jardin et le champ. Cueillis à la dernière minute, ils arrivent ultra frais dans les paniers.

La production fruitière et les confitures

Le jardin est cultivé en mélangeant les légumes, les fleurs et divers fruits comme les tomates de variétés anciennes ou modernes, les fraises ou les framboises… Dans les haies Corinne récolte des mûres, des baies de sureau, des amélanches… Alentours des arbres servent de perchoir aux oiseaux mais nous donnent aussi des pêches, des poires, des prunes, etc. Et bien sûr des pommes. Avec tous ces fruits, sélectionnés et épépinés, et du sucre blond de canne bio, Corinne prépare toute une variété de confitures, cuites par petites quantités (une dizaine de pots pour chaque recette) sur la cuisinière à bois. Nous avons planté plusieurs noyers mais il faut un quart de siècle pour qu’ils entrent en production. Heureusement le grand noyer qui marque l’entrée de la ferme nous donne chaque année plein de noix qui font la joie des amateurs… et d’un couple d’écureuils !

Pommes et jus de pomme

Nous avons planté une vingtaine de pommiers et conservé quelques pommiers anciens. Parmi les pommiers « à couteau » on trouve la Pomme d’Amour, la Boskoop ou la Reinette d’Armorique. Les variétés « à cidre » ou mixtes sont la Judor, la Douce Coetligne ou la Noël aux Champs. Fertilisés par les brebis qui pâturent en dessous, ce verger ne reçoit aucun engrais ni traitement d’aucune sorte. Une petite part des pommes est livrée à la cidrerie de Morgan Berthelot pour faire le cidre Coat Albret. Une autre part est rangée soigneusement au fruitier pour être proposée en pommes à couteau dans les paniers. Avec la plus grande part, Yvon élabore notre propre jus de pomme. Le ramassage se fait à la main en triant bien, ensuite il emmène les pommes aux Vergers de l’Ille où Etienne supervise la pressée, la décantation et la pasteurisation. Chaque pressée donne un cru spécifique lié aux choix des variétés admises à composer le mélange, parmi celles qui viennent à maturité en octobre ou en novembre…

Si vous avez besoin de notre jus de pommes ou de confitures vous pouvez passer à la ferme les mercredis et vendredis de 17h30 à 19h. Vous pouvez aussi trouver le jus de pommes et quelques unes des confitures à l’Atelier de la Galette en Médréac, une référence en matière de galettes de blé noir !

Animaux de la ferme

Nous avons quelques animaux sur la ferme. Les brebis de race Solognote entretiennent les prairies autour des maisons, du jardin et du champ. La chatte  Grisette surveille les familles de mulots qui mangent un peu trop les carottes… Et nos trois poules donnent leurs œufs quotidiens… Pour les enfants qui viennent au gîte ou en chambre d’hôte, quel bonheur d’aller chercher les œufs ou d’apporter quelque branchage aux brebis !

Saules osier

Nous avons planté une rangée de saules osier le long d’un petit ruisseau. Chaque année nous proposons à la vente des bottes de brins calibrés. A utiliser en sec (vannerie) ou à planter en vert pour créer une cabane, un support de plante grimpante, une haie vivante tressée ou « sauvage », un écran pour cacher le composteur ou bien la réserve à eau… Les ventes ont lieu entre début février et mi-mars (selon la météo). Notez que vous pouvez nous en réserver d’avance si besoin.

Longueur  des brins: de 1 à 3 m par tranche de 50 cm.

Prix de la botte : 6,00 € (prise sur place).

La botte comprend :

  • 15 brins pour une longueur de plus de 2,5 m
  • 20 brins pour une longueur de 2 m à 2,50 m
  • 30 brins pour une longueur de 1,50 m à 2 m
  • 60 brins pour une longueur de 1 m à 1,50 m

Pour les personnes qui veulent tresser des paniers, nous avons aussi une toute petite plantation d’osier « purpurea » (10 € la botte).